Le Rendez-Vous des Voyageurs

Heureux qui comme Ulysse, a fait un beau voyage


Joachim Du Bellay

Accueil > Archives > par dates

mois précédent   Archives 1998-04-1- 1998-04-31   mois suivant


CAMBODGE : Pnon Penh, la capitale, aujourd’hui grouillante, qui tente d’oublier ses épreuves passées. Un village d’artisans aux maison sur pilotis et surtout Angkor, la belle endormie, une des merveilles architecturales du monde. THAILANDE : Une halte à Bangkok la sulfureuse, qui est aussi une ville de traditions, traversée par un fleuve. A l’entour : marchés flottants, éléphants, crocodiles et aussi un jardin extraordinaire comme Charles Trenet sait les imaginer.

 
jeudi 2 avril 1998

CAMBODGE : Pnon Penh, la capitale, aujourd’hui grouillante, qui tente d’oublier ses épreuves passées. Un village d’artisans aux maison sur pilotis et surtout Angkor, la belle endormie, une des merveilles architecturales du monde. THAILANDE : Une halte à Bangkok la sulfureuse, qui est aussi une ville de traditions, traversée par un fleuve. A l’entour : marchés flottants, éléphants, crocodiles et aussi un jardin extraordinaire comme Charles Trenet sait les imaginer.

 
mardi 7 avril 1998

Il y a différentes façons de visiter Madagascar, de la visite la plus organisée à notre voyage en taxi brousse, ; en bus et en pousse-pousse. Les amateurs de sensations, de rencontres, de parcours loin des grands flux de touristes ne pourront rester indifférents à un voyage à travers celui qu’on appelle "le sous continent". La corruption et l’inorganisation les exaspèreront forcément un jour mais ajouteront du piment à chacune de leurs étapes. Ce sont ces expériences et ces émerveillements que nous vous proposons de partager de Tananarive à Tuléar et dans l’est du pays à Ste Maris.

 
jeudi 9 avril 1998

Plus de 13000 îles composent l’INDONESIE. S’y retrouvent dans une unité nationale de multiples cultures aux origines differentes, toutes tounées vers la mer ou les volcans. Terres de feu et d’eau, nous vous proposons de découvrir quelques facettes de cette diversité à travers les paysages et les usages de trois îles : SUMATRA, JAVA, BALI.

 
mardi 14 avril 1998

En 1971 la société Citroën donnait à Paris le départ à 500 2cv et à leurs jeunes équipages, direction Persépolis en Iran, où le shah fêtait cette année-là le 2500 ème anniversaire de l’empire perse.L’été dernier, Jean-Michel Vivier, l’un des jeunes participants d’alors (avec 26 ans de plus) a organisé un ’remake’ du voyage à Persépolis dans l’Iran de 1997.Donc, ma 4L (modèle 1983, 137 000 kms au compteur, 4 vitesses AV, 1 vitesse AR, etc...) et moi-même avons participé à cette route au long cours qui, en 15 000 kms parcourus en 4 semaines, nous aura fait traverser 13 pays : mais au bout de la route se dressait Persépolis, la capitale de Darius, roi des Perses. Et çà, çà valait son pesant de kilomètres !

 
jeudi 16 avril 1998

Il y a différentes façons de visiter Madagascar, de la visite la plus organisée à notre voyage en taxi brousse, ; en bus et en pousse-pousse. Les amateurs de sensations, de rencontres, de parcours loin des grands flux de touristes ne pourront rester indifférents à un voyage à travers celui qu’on appelle "le sous continent". La corruption et l’inorganisation les exaspèreront forcément un jour mais ajouteront du piment à chacune de leurs étapes. Ce sont ces expériences et ces émerveillements que nous vous proposons de partager de Tananarive à Tuléar et dans l’est du pays à Ste Maris.

 
mardi 21 avril 1998

Deux styles qui caractérisent le Golfe de Naples : Le vésuve, omniprésent dans le champ visuel, symbolise par delà sa masse de rocailles, le style homérique, celui de la violence et de la menace. La mer, azur méditerranéen, tisse la trame de l’histoire et fait le lit virgilien de l’élégie et de la poésie.

 
jeudi 23 avril 1998

Un ancien royaume himalayen, minuscule, retranché derrière des cols à plus de 5000 m, difficile d’accès par une piste chaotique et des sentiers escarpés. Ses huit à dix mille habitants, proches des Tibétains par leur culture et leur religion, de nationalité indienne, ont une vie rythmée par la rigueur des saisons : été court et torride, hiver long et glacial. Mais l’isolement de cette région, la rudesse de son climat en ont protégé les traditions et le cadre de vie. Pour peu que l’on accepte de perdre ses repères d’occidental, découvertes et émotions jalonnent les pas dans un décor sans limites. Un grand merci aux Zanskarpas pour la simplicité chaleureuse de leur accueil, pour ces joies et émotions partagées au quotidien. Un merci tout particulier à DOLMA, SANGAY et leurs enfants pour les moments privilégiés vécus ensemble dans leur maison au fil des étés.

 
mardi 28 avril 1998


Abonnement RSS Suivre la vie du site - Abonnement Newsletter - Agora - Information site - Programme trimestriel