Le Rendez-Vous des Voyageurs

Le voyage à pied est une ouverture au monde qui invite à l’humilité et à la saisie avide de l’instant.


Philippe Montillier,Sérénité

Accueil > Au rendez-vous des voyageurs > Nos expositions > Médecins du Monde à Jaïpur
Médecins du Monde à Jaïpur (par Marie-Pierre Buttigieg)
du mercredi 1er avril au jeudi 30 avril 2009

Jounaliste-photographe, Marie-Pierre Buttigieg est bénévole depuis plus de 10 ans pour Médecins du Monde (MDM).

En mars 2007, la délégation Midi-Pyrénées de MDM en partenariat avec l’association indienne JKSMS a mis en place une mission de santé materno-infantile dans les bidonvilles de Jaipur, la capitale du Rajasthan, afin de favoriser l’accès aux soins des femmes et des enfants.

En janvier 2008, accompagnée de Frédéric Ménoire, cameraman bénévole, Marie-Pierre Buttigieg s’est rendue à Jaipur pour réaliser un reportage sur cette action menée en Inde par Médecins du Monde. L’objectif de cette mission journalistique était de promouvoir, auprès du grand public, le travail de Médecins du Monde dans les bidonvilles de Jaipur.

Un film de 15 mn a été réalisé ainsi qu’une série d’articles qui ont été publiés dans les revues de Médecins du Monde dont le Journal des Donateurs.
Cette exposition de photographies se fait l’écho des principaux axes de MDM : "soigner et témoigner".

Marie-Pierre Buttigieg a partagé le quotidien de l’équipe de Médecins du Monde et JKSMS sur le terrain ainsi que celui de ces familles vivant dans 10 bidonvilles de Jaipur, des familles qui ont ouvert leur modeste abri avec beaucoup de chaleur.

Les femmes des bidonvilles, souvent privées de parole, mariées de force, ayant la charge de l’ensemble de la famille, des taches ménagères et travaillant sur le bord des routes à la pelle et à la pioche, font preuve de beaucoup de courage.

Elles ont accepté avec le sourire de se prêter au jeu, de répondre aux questions, de raconter quelques moments de leur vie, ravies de pouvoir enfin s’exprimer.

Cette exposition de photographies est le reflet de ces portes qui se sont ouvertes, et derrière lesquelles la chaleur humaine est présente même si la plus grande misère y règne. C’est aussi un regard porté sur des hommes et des femmes qui ont choisi d’être auprès de "ceux que le monde oublie peu à peu".

 
Livre d'or